Faut-il innover pour informer ?

C’est la question que Da Vinci News a posé à Christophe De Vallambras, Grand Reporter à France télévision et chargé de développer de nouvelles technologies au sein de France TV Lab. Nous avons rencontré le journaliste lors des Assises Internationales du Journalisme 2019 à Tours.

Pour Christophe de Vallambras

« Le monde évolue et il est forcément important, pour les vecteurs d’information, de s’adapter aux nouveaux usages ».

Innover pour innover, uniquement pour un aspect « cosmétique », ne sert sans doute à rien.
En revanche, il est important de garder le contact avec le public afin qu’il ait toujours accès à une information de qualité et pour cela, il faut s’adapter aux technologies qu’il utilise.
Ainsi France télévision est constamment en recherche d’innovations pour informer. Plateformes de jeu, réalité augmentée, 360°, applications diverses, les idées de France TV Lab ne manquent pas.

La fake news industrie : un business très rémunérateur

Depuis quelques années, la confiance envers les journalistes s’est détériorée. Ils en sont sans doute les premiers responsables en ayant cédé aux louanges des réseaux sociaux. Près de 70 % des gens déclarent s’informer sur ces réseaux. Alors, maintenant que les habitudes sont prises, quelle est la solution ?
Faut-il continuer à informer sur ces supports ? Le mélange des genres entre les post de vacances, les images de chatons et l’information ne favorise-t-il pas les Fake news ?
Basée sur l’audience et de partage à outrance la FAKE News industrie est un business très rémunérateur. La porte est donc ouverte aux informations délirantes pour faire le buzz.
Pour un journaliste, prouver qu’une information est fausse s’avère chronophage et, pendant ce temps, une centaine d’autres fausses informations déferlent sur les réseaux sociaux.

Impossible pour un média de démonter ce déferlement de fausses informations.
Mais si une personne est capable de trouver la provenance d’une information et de prouver son inexactitude, alors il est sans doute possible d’automatiser le processus.